dimanche 17 août 2008

[Italie jazz] Musica Nuda new album "55/21"


Musica Nuda, duo italien ou comment revisiter le jazz, la soul ou la pop avec brio !
Le hasard de la rencontre inopinée de Petra Magoni et Ferruccio Spinetti.

Ils se croisent sur les scènes italiennes (Petra chante et est l’épouse du pianiste prodige Stefano Bollani, Ferruccio Spinetti est l’un des membres du groupe italien Avion Travel), s’amusent dans les coulisses en s’interpellant : « Hé Ferruccio ! Tu la connais cette chanson ? »

À cette époque Petra MAGONI souhaite faire un mini-tour de chant dans des petits clubs italiens de sa Toscane natale et commence à répéter avec un ami guitariste.

La veille du premier concert, ce dernier tombe malade et comme la dame, pour ceux qui la connaissent, est pleine de ressources, au lieu d’annuler le concert, demande à Ferruccio s’il accepterait de le remplacer au pied levé. Lui, inconscient, accepte.

Une journée de répétition et le miracle s’opère : une osmose tant musicale que mentale.

Les deux acteurs de ce duo naissant s’accordent à merveille et plus que tout ils s’amusent, l’un avec l’autre, l’un de l’autre. Cette complicité unique, qui fait qu’il s’agit bel et bien d’un duo, est le ciment du succès de MUSICA NUDA.

Ce concert quasi improvisé remporte un tel succès que les deux acteurs de ce « Voice’n Bass » se constituent en quelques semaines un répertoire de chansons qu’ils aiment, et c’est ainsi que, dans la foulée, Petra MAGONI et Ferruccio SPINETTI enregistrent leur premier album – MUSICA NUDA - dans un studio proche de Pise, et le tout …..en une après midi.


Une seule après midi pour faire 57 prises (l’album a failli s’appeler 57 takes) et donner naissance au premier opus du groupe : MUSICA NUDA.

Le choix de ce premier répertoire n’est pas réfléchi, il est spontané et presque intuitif, deux adjectifs qui caractérisent également MUSICA NUDA.

MUSICA NUDA, comme son nom l’évoque, c’est la musique nue ou la musique mise à nue.

Dénuder toutes ces œuvres musicales, qu’elles soient connues ou non, qu’elles appartiennent au répertoire Lyrique, Jazz, Pop ou Soul, pour n’en retenir que la substantifique moelle, telle est la démarche artistique et osée de MUSICA NUDA.

Quand on déshabille une chanson, qu’on lui enlève ses vêtements c’est-à-dire le répertoire ou genre musical dans lequel on l’a classé, rangé, catalogué, on s’aperçoit justement que tous les styles peuvent être mélangés et repris au sein d’un seul et même album avec une harmonie musicale qui désarme autant qu’elle surprend.

Et puis, n’être que deux, c’est aussi savoir se confronter à l’un des éléments essentiels de musique, c’est-à-dire le « silence » que le duo souhaite remettre en valeur dans l’ensemble de ses compositions et qui est certainement le vecteur le plus important pour faire passer l’émotion et la respiration.

C’est à l’occasion d’un concert à Faenza en Italie, regroupant divers acteurs de la chanson italienne, que le petit label français BONSAÏ Music découvre ce duo de génie et mesure immédiatement l’impact du groupe sur scène.

De retour à Paris, BONSAÏ Music présente ce projet « un peu dingue » à FIP qui, immédiatement, lui propose une programmation et, encore mieux que cela, une première partie du Live à FIP de Stefano DI BATTISTA.

Cette première représentation radiophonique en live de près d’une heure remporte un tel succès que FIP décide de faire de ce premier opus l’une de ses sélections du mois de février 2004 et permet au groupe d’entamer entre 2004 et 2006 une tournée italo-française continue de plus de 200 dates.

Des titres comme « Roxane », « I Will Survive », « Nature Boy » rencontrent un grand succès auprès des radios en France.

L’album a été salué par un « 4 clés » de la part de Télérama, décerné par Michel CONTAT et l’on peut dire, à l’instar de ce qui fut le cas pour Paolo Conte, que le succès de ce groupe italien débute en France avant de retraverser les alpes vers l’Italie.

Fort ce premier succès, Petra MAGONI et Ferruccio SPINETTI, entre deux concerts, enregistrent leur 2ème album qui est publié en mars 2006. Il s’intitule tout simplement MUSICA NUDA 2.

« 2 » pour un 2ème album, « 2 » pour évoquer le duo que compose MUSICA NUDA, « 2 » parce que ce nouvel opus est un double album, le 2ème CD de l’album étant consacré à des rencontres avec certains de leurs amis tels que Stefano Bollani, Eric Truffaz, Fausto Mesolella, Nico Gori etc…

MUSICA NUDA 2 connaît un important succès dès sa sortie commerciale, s’impose dans le TOP Jazz et sera récompensé par une sélection FIP et un choc Jazzman.

MUSICA NUDA 2 se distingue par le fait qu’il comporte diverses compositions originales telles que « Io sono metà » ou « Le due corde vocali » mais également un clin d’œil appuyé au répertoire de la chanson française et notamment des reprises de « Couleur café » de Serge Gainsboug ou « La vie en Noir » de Claude Nougaro, ainsi qu’une vibrante adaptation italienne de « Ne Me Quitte pas » de Jacques Brel.

Au mois de juin 2006, MUSICA NUDA publie également son premier DVD « Live in Paris » qui contient la captation d’un très beau concert à Bagneux au mois de mars 2006 ainsi qu’un portrait des artistes brillamment réalisé par Emmanuel Grancher.

Pour leur rentrée parisienne de 2007, c’est à nouveau FIP qui invite MUSICA NUDA pour un concert exceptionnel « Live à FIP » le 1er février 2007 à 20 h30 et qui donnera la possibilité au public Français de retrouver de nombreuses chansons des deux premiers albums ainsi que, n’en doutons pas, de nouvelles chansons inédites.

source : Bonzaï music

Album "55/21"
Sortie: 16 juin 2008
genre: jazz
Tracklist:
* Pazzo il mondo!?

* Sì, viaggiare (con Gianluca Petrella)
* Bocca di rosa
* La canzone dei vecchi amanti (con Stefano Bollani)

* Fronne (con Nicola Stilo)
* Io so che ti amerò (Eu sei que vou te amar)
* Anema e core

* Marinaio
* Tow for one
* It had better be tonight (con Sanseverino)

* The very thought of you (con Stefano Bollani)
* La pittrice di girasoli
* Una carezza in un pugno

* While my guitar gently weeps
* Crocodail (con Jacques Higelin)
* Km e dolori

* Basta un colpo di vento

Musica Nuda - Paint it black




Musica Nuda - Non ho l'età (live a Paris)

5 commentaires:

Nats a dit…

Je ne connaissais pas du tout ce groupe, et je te remercies de la découverte, c'est très sympa, épurée, elle a une superbe grain de voix.

J'aime particulièrement la reprise de la chanson des vieux amants !

saab a dit…

Je les connaissais vaguement maisgrâce à toi, j'ai eu un joli coup de coeur, aurais-tu un lien ?
Merci à toi et Lili et contente de te vois de retour ;-)

Aurélie a dit…

http://www.megaupload.com/?d=EJHP34X3

Sabrina a dit…

Erff, à 1minute près >< bon anniv' !!

Et merci pour cet article, jm'en vais découvrir ça =p vive le jazz lol

Chris et Caro a dit…

En effet, je dirais que comme pour les deux premiers CDs c'est un retour aux sources du jazz, dans son expression la plus simple.

Merci de me tenir au courant Aurélie ! Ce qui est le plus marrant c'est que c'est chez nous que tu l'as découvert ce groupe